Articles de la catégorie : Regard sur

Regard sur l’application mobile Jaccede Mobile

Regard sur l’application mobile Jaccede Mobile

icone-jaccedemobile

Le site internet jaccede.com a été créé par l’association reconnue d’intérêt général du même nom pour permettre aux personnes à mobilité réduite de trouver facilement des lieux accessibles pour eux. Le site internet est en fait un guide collaboratif alimenté par les utilisateurs, avec 26 000 lieux référencés et 25 000 visiteurs par mois.

L’association fait office de “bon élève” en proposant un site internet, un site mobile et une application mobile iPhone et Android !

 

Site internet : pas de mobile à l’horizon

Nous avions noté de faire une revue de la partie mobile du site jaccede.com. Mais nous avons été surpris, en nous rendant sur leur site depuis un iPhone, pas de version mobile à l’horizon, ni d’application mobile !

En cherchant un peu vous découvrirez le lien pour télécharger l’application (tout petit bouton gris en haut à droite) et le lien pour voir la version mobile tout en bas dans le footer (cf screenshot).

Regard sur Jaccede.com par ButterflyEffect

Il est vraiment dommage de ne pas mettre plus en avant l’application mobile et le site mobile alors qu’ils ont été développés et sont fonctionnels.

Si vous êtes dans ce cas vous avez plusieurs solutions pour mettre en avant vos services mobiles. Nous suggérons d’utiliser au moins une des techniques suivantes :

- rediriger automatiquement vers la version mobile (le plus naturel),
- proposer de télécharger l’application mobile via une alerte (souvent jugé intrusif et désagréable)
- ajouter un bandeau en partie haute de l’écran – à faire soi-même ou utiliser le code fourni par Apple (plus discret, il masque tout de même une partie de l’écran),
- afficher un intersticiel proposant l’application mobile, la version mobile ou le site classique (le  plus complet, bien qu’il ralentisse la navigation).

Rappelons que 74% des visiteurs mobile qui découvrent une version optimisée d’un site déclarent revenir plus facilement sur ce site alors qu’à l’inverse 50% déclarent que bien qu’ils aiment l’entreprise (ou l’organisme) ils reviendront moins souvent.

(statistiques Google Ads Marketing – à retrouver dans notre présentation sur SlideShare “Penser sa présence mobile. Pourquoi ? Comment ?”)

 

Version mobile : sobre et efficace

La version mobile est à l’image du site, simple et efficace. Nous avons trouvé le design un petit peu triste, mais il ne dessert en rien cette version mobile. Nous rapporterons également un bug qui rend impossible la consultation des lieux d’un pays.

Regard sur jaccede.com par ButterflyEffect

 

Application mobile : une efficacité mais pas d’identité visuelle

L’application mobile a été primée à trois reprises, lors de l’appel à projet Proxima mobile en 2010, par un Laurier de la Fondation de France et le prix Vodafone en 2012. Celle-ci est également simple et efficace, sans toutefois reprendre la charte graphique du site, ce qui est dommage. Nous sommes cependant bien conscients que suivant l’outil et les technologies utilisés pour développer cette application, la mise en place d’un design personnalisé n’était pas forcément simple.

Regard sur jaccede.com par ButterflyEffect

 

Conclusion : un bel effort et une marge de progression

L’association a fait un bel effort en proposant trois supports différents pour l’accès aux informations, sans cependant en faire la promotion. Ce qui est surprenant étant donné l’intérêt pour le visiteur mobile de ces outils.

Il ne s’agit pas d’importuner tous les visiteurs avec des informations inutiles mais bien de cibler uniquement les visiteurs mobiles et de leur proposer un support plus adapté.

Nous regretterons également l’absence d’une identité graphique constante entre le site et les supports mobiles.

24/10/2013 Pas de commentaire
Regard sur la campagne “Every second matters”

Regard sur la campagne “Every second matters”

L’association canadienne “Interval House” a récemment lancé la campagne “Every Second Matters” pour sensibiliser le public à leur lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Un site internet adapté à tous les appareils

Every Second Matters par ButterflyEffect

Le site internet s’adapte parfaitement à la résolution d’un écran d’ordinateur, d’une tablette ou d’un mobile. Le choix d’une structure de page simple a probablement beaucoup simplifié la tâche des développeurs.

 

Une utilisation maline des réseaux sociaux

Tant sur desktop, tablette ou mobile, l’accès au contenu nécessite une connexion Facebook. Une fois celle-ci validée, nous découvrons une succession de photos de nos amies Facebook, judicieusement récupérées sur le réseau social, et présentées au côté du message “Qui doit être touché pour que vous vous sentiez concerné ?”. La méthode peut déranger, mais l’utilisation qui est faite de Facebook provoque un impact sans commune mesure. On regrettera tout de même le temps de chargement de l’animation.

Every Second Matters par ButterflyEffect

Un processus de paiement entièrement mobile

L’association a également pensé à proposer un formulaire de paiement mobile, pour une expérience mobile de A à Z. Cependant, comme souvent, l’association demande de nombreuses informations au donateur, notamment son adresse complète divisée en plusieurs champs. Bien que nous comprenions les exigences des CRMs actuels, nous nous interrogeons sur l’effet de ce type de formulaire sur les donateurs, qui risquent de se décourager.

Every Second Matters par ButterflyEffect

Conclusion : un exemple à suivre de campagne innovante et mobile

Interval House a ici fait un excellent travail de portage sur mobile de sa campagne. L’utilisation très importante de Facebook rendait pertinente cette adaptation, et le résultat est au rendez-vous. Malheureusement, comme souvent, nous ne savons pas quels sont les résultats de cette campagne.

25/07/2013 Pas de commentaire
Regard sur la présence mobile de l’UNICEF France

Regard sur la présence mobile de l’UNICEF France

Cette semaine nous nous sommes penchés sur la présence mobile de l’UNICEF France, qui fait partie des associations françaises disposant d’une application mobile.

 

Site internet : une cible uniquement desktop

Le site internet de l’UNICEF est parfaitement adapté à la navigation depuis un ordinateur.

UNICEF desktop mobile ButterflyEffect

Cependant, lorsque l’internaute utilise un téléphone ou une tablette, la navigation devient plus difficile en raison de l’absence d’adaptation de la mise en page. L’utilisation du zoom permet toutefois d’accéder au contenu, mais l’on regrettera le manque d’ergonomie. Il est fort à parier que le site bénéficiera des dernières avancées en terme de responsive design lors de sa prochaine mise à jour.

En attendant, il serait intéressant d’ajouter quelques lignes de code pour permettre un zoom automatique sur la largeur globale de la page, et ainsi éviter l’effet de dézoom désagréable à l’ouverture, sur tablette notamment.

UNICEF mobile ButterflyEffect

 

Application mobile : simple et efficace

L’UNICEF France fait partie des encore trop rares associations françaises à disposer d’une application mobile. Disponible sur iOS seulement, l’application se révèle simple, efficace et réactive. Celle-ci reprend les principales actualités et missions de l’association.

Le processus de don, comme demandé par Apple, quitte bien l’application pour se dérouler dans Safari.

Il est important de noter que l’application a été réalisée bénévolement par des étudiants de l’Institut Français de Presse, qui peuvent être fiers de la qualité de leur travail.

Application mobile iOS UNICEF France ButterflyEffect

 

Processus de don : une expérience mobile à venir ?

Le processus de don débuté dans l’application mobile renvoie vers la page de don du site internet, non optimisée pour les mobiles. On regrettera ainsi cette rupture dans la navigation qui fera peut-être fuir de nombreux donateurs mobiles. A noter que ce renvoi vers le site internet intervient à divers endroits dans l’application, prenant ainsi la forme d’un cul de sac pour les utilisateurs de l’application.

UNICEF iPhone don ButterflyEffect

 

Conclusion : un premier pas vers le mobile avant une avancée à la rentrée

L’UNICEF a fait un premier pas très encourageant et courageux vers le mobile. Les actualités et la présentation de l’association sont ainsi accessibles aux mobinautes. La prochaine étape sera d’assurer un pont entre l’application et le site internet qui permette de conserver une ergonomie adaptée aux mobiles. A court terme, il serait également intéressant d’informer le visiteur mobile du site internet que l’application est disponible sur iOS.

Nous savons que l’UNCEF est en train de finaliser son passage au mobile, qui devrait être disponible au public à la rentrée 2013 sous forme d’un site web adapté aux mobiles.

18/07/2013 Pas de commentaire
Regard sur l’application iPhone/iPad de l’ARSEP

Regard sur l’application iPhone/iPad de l’ARSEP

Lorsque l’ARSEP (Fondation pour l’Aide à la Recherche sur la Schlérose En Plaques) dévoile son application iPhone/iPad, c’est l’occasion pour ButterflyEffect de livrer son analyse !

 

 

Les points forts de l’application

L’application est réactive, simple à utiliser et reprend intelligemment la charte graphique de l’ARSEP (le bleu clair et le rose). Elle propose en outre une fonctionnalité qu’on retrouve seulement dans l’application : une liste des événements (sports, loisirs, etc.) permettant de soutenir l’ARSEP. L’association a donc mis en place un contenu accessible seulement aux possesseurs de l’application, ce qui constitue un excellent moyen d’incitation au téléchargement !

Un autre point fort concerne la communication autour de la sortie de l’application : l’association a mis sur toutes les pages de son site Web un lien vers la page de téléchargement de l’app. Une bonne façon de rappeler son existence à tous les visiteurs !

Capture d’écran 2013-06-06 à 18.11.51

Enfin, l’application fournit un moyen simple de rentrer en contact avec l’ARSEP (téléphone, SMS, E-mail, Facebook). Ceci est une excellente initiative pour briser la frontière entre l’association et ses soutiens.

 

Les points faibles

Naturellement, nous avons également cherché les imperfections au niveau de cette application.

Premier constat : la fonctionnalité qui nous apparaissait comme la plus intéressante (la recherche d’événements géolocalisés) n’apparaît pas dans les onglets, au contraire des Mentions Légales par exemple. Ce choix nous apparaît comme peu pertinent, car un accès rapide aux fonctionnalités principales est primordial !

Application ARSEP iPad

En deuxième lieu, nous constatons en utilisant la version iPad qu’aucune adaptation spécifique à la tablette n’a été faite. Ainsi, l’application apparaît comme un peu vide sur le grand écran de l’iPad. La version tablette de l’application aurait dû s’accompagner d’un contenu ou de fonctionnalités propres.

Enfin, la redirection vers la page de don a bien lieu en dehors de l’application, ce qui respecte tout à fait les recommandations d’Apple. Malheureusement, la page obtenue n’est pas adaptée aux mobiles, ce qui brise un peu plus l’expérience utilisateur.

 

Conclusion

Nous ne pouvons que saluer la volonté de l’ARSEP d’innover dans sa communication en proposant une application mobile fluide et conviviale. Quelques ajustements permettraient cependant de corriger les petites erreurs qui perturbent son utilisation.

Et vous ? Avez-vous téléchargé l’application ? Qu’en pensez-vous ?

11/07/2013 Pas de commentaire
Regard sur “Pandathlon” – campagne WWF

Regard sur “Pandathlon” – campagne WWF

Nouvel article de notre rubrique “Regard sur” avec une analyse de la campagne Pandathlon !

 

Site internet : une bonne adaptation à tous les types d’écrans

Le site internet de la campagne a été pensé en responsive, pour s’adapter à toutes les tailles d’écrans. Deux affichages principaux sont prévus : un affichage pour les desktops et un affichage pour les mobiles (toutes les résolutions inférieures à 768px de large). Des ajustements intermédiaires quasi invisibles sont également prévus pour d’avantage de souplesse.

Encore une fois (comme pour le site de la Fondation des Apprentis d’Auteuil) on retrouve la résolution charnière desktops/mobiles à 768px – résolution en largeur d’un iPad (V2 standard) disposé en portrait. Une tablette plus petite qu’un iPad verra la version “mobile” et une tablette plus grande la version desktop.

On notera le changement radical de structure du menu sur les mobiles : la sélection de la destination se fait à l’aide d’une liste déroulante comptant plus de 30 possibilités ! Un système très appréciable pour les menus complexes et structurés en sous-menus.

Regard sur

 

Don mobile : un formulaire pas encore adapté

Malheureusement, l’expérience mobile s’arrête lors du passage au formulaire de don administré par Alvarum. En effet, ni la page de collecte, ni le formulaire de don ne sont adaptés au mobile et il faut zoomer et se déplacer pour naviguer.

2013-05-15 19.09.40 2013-05-15 19.10.10

 

Application mobile : pourquoi faire ?

Le site est déjà adapté aux mobiles, alors à priori il est inutile de proposer en plus une application mobile.

Nous proposerons donc juste un concept en l’air… et pourquoi pas une application pour les participants ? Un tracker GPS pour suivre en temps réel leur position, un partage des photos prises sur la route, la réception de message d’encouragement postés par les internautes et plein d’autres choses encore. Voilà une idée pour dynamiser cette randonnée ! Mais il vaudrait mieux s’assurer avant qu’il y a du réseau sur le parcours !

 

Conclusion : très encourageant

Pour conclure, une fois encore WWF propose un site moderne et accueillant pour les mobiles ! Il est cependant dommage que l’expérience de don mobile ne soit pas encore complète.

 

 

04/07/2013 Pas de commentaire
Regard sur la présence mobile de l’EFS

Regard sur la présence mobile de l’EFS

Nouvel article de notre rubrique “Regard sur” avec une analyse de la présence mobile de l’Etablissement Français du Sang !

 

Site internet : un site exclusivement destiné aux écrans d’ordinateurs 

Le site de l’Etablissement Français du Sang est un site standard, ne prévoyant aucune adaptation de l’interface selon la largeur d’écran du visiteur :

efs_desktop

La largeur de la page a ainsi été fixée à 1043 pixels : un écran de taille inférieure ne permettra pas l’affichage complet du site. Cependant, selon des chiffres récents, seuls 10% des internautes ont une résolution moindre. Ce choix est par conséquent tout à fait compréhensible. Ce qui va nous intéresser aujourd’hui, c’est que l’EFS a décliné une version tablette et mobile de son site, ainsi qu’un écosystème d’applications mobiles !

 

L’EFS pense aux possesseurs de tablette !

Lorsqu’on accède au site à travers une tablette, l’EFS délivre une version adaptée à ce type d’écrans :

efs_tablette

Nous pouvons constater que la page a été entièrement adaptée aux tablettes : le design comme les fonctionnalités offertes sont complètement différents de la version “desktop”. Ici, l’accent a été mis sur la consultation des lieux où donner son sang et sur toute l’information qui en découle. Nous en déduisons donc que le but recherché à travers la version tablette est de trouver de nouveaux donneurs de sang, tandis que la version ordinateur avait plus une vocation d’information sur les actions de l’EFS. Nous pouvons noter en haut de la page une petite incitation à ajouter le site à l’écran d’accueil de sa tablette : le site sera donc directement accessible depuis l’écran d’accueil de l’application, comme s’il s’agissait d’une application !

 

Mais l’EFS n’oublie pas les possesseurs de smartphone

Si on accède au site de l’EFS avec un mobile cette fois-ci, nous découvrons à nouveau une page tout à fait adaptée :

efs_mobile

Comme pour la version tablette, l’accent a à nouveau été mis sur l’incitation au don du sang. Le site mobile profite même de l’utilisation de l’API de géolocalisation HTML5 (à découvrir ici pour les développeurs ou les curieux) pour nous afficher tous les sites de collecte de sang autour de nous. Très incitatif !

 

Et ajoute une cerise sur le gâteau pour les possesseurs d’iPhone !

L’EFS a même publié deux applications mobiles : une dédiée à la collecte de sang (reprenant les fonctionnalités offertes par le site mobile) et une de jeu :

efs_iphoneefs_iphone_2
Réservées pour l’instant aux possesseurs d’iPhone, ces deux applications forment un écosystème mobile autour de la collecte de sang, en mêlant à la fois de l’information et du jeu.

 

Conclusion

L’EFS a mis en place des outils de communication complets autour du mobile : site tablette, site mobile et applications iPhone. Cela est tout à fait remarquable et prouve que l’EFS souhaite accueillir chaque type de visiteur de la meilleure des manières. Nous pouvons aussi les féliciter d’avoir adapté le contenu et les fonctionnalités au support. Enfin, la présence d’un jeu permet de découvrir de façon ludique les missions de l’EFS. L’établissement a donc bien pris en compte tous les leviers de succès sur mobile, et nous les félicitons pour cela !

 

27/06/2013 Pas de commentaire
Regard sur l’application Instead

Regard sur l’application Instead

“Make a small change in your routine to make a BIG change in someone else’s life.”

Telle est la devise de l’application mobile américaine Instead, qui surfe sur l’effet papillon en permettant à tous d’”opérer un petit changement dans son quotidien pour avoir un grand impact sur la vie d’un autre”. Cette application mobile iPhone existe depuis longtemps maintenant, mais sa refonte récente mérite toute notre attention !

 

Un concept simple, qui a su rester simple

Instead ButterflyEffect

Dès la page d’accueil de l’application, le concept est clair : remplacez vos habitudes quotidiennes par un geste moins coûteux, et faites don de la différence ! Cinq habitudes sont ainsi listées, chacune avec son activité de remplacement, comme par exemple moudre soi-même son café plutôt que d’acheter un café tout prêt, ou encore amener son déjeuner maison plutôt que de l’acheter.

Ce concept simple a su rester simple puisque les créateurs de l’application ont résisté à l’envie de proposer plusieurs dizaines d’habitudes, voire de proposer de créer soi-même une habitude. L’application gagne ainsi en simplicité d’utilisation !

A noter que chaque habitude est rattachée à une ONG qui touchera les dons. Une ONG et une seule, pas une liste d’ONG !

Le formulaire de don est lui-même très simple, puisque l’application ne permet pas de défiscalisation à première vue, malgré ce que dit la FAQ. Le choix peut paraître osé, mais il est tout à fait pertinent : peu de monde va défiscaliser 5$…

Instead ButterflyEffect

 

Une évolution récente appréciable

Il y a encore quelques semaines, le concept était légèrement différent puisque l’application permettait de choisir un bien de consommation auquel on décidait de renoncer pour faire un don en échange, comme par exemple donner 5$ au lieu de prendre un café. Cette ancienne approche insistait sur la privation, connotée négativement. L’application était également moins simple à utiliser.

Vous trouverez ci-dessous une image de l’ancienne application, où il fallait choisir un produit, un montant et une association avant de pouvoir faire son don !

Instead ButterflyEffect

 

Un ton léger et une design efficace

Exit le côté sérieux de certaines applications, ici on promet de ne pas publier vos informations sur Facebook, car “ce ne serait pas cool” et on vous prévient dans la description de l’application que l’on enverra des rappels de temps à autre, “pas pour rappeler, mais pour encourager” !

 

Un parcours mobile du début à la fin

L’agence qui a développé l’application a fait un sans faute côté parcours mobile avec un site web parfaitement adapté au mobile, tout comme le formulaire de don ! Les développeurs ont même pensé à ajouter une “Smart App Banner” permettant aux iPhones de lancer ou télécharger directement l’application depuis le navigateur.

Instead ButterflyEffect

 

Un porteur de projet privé

L’application a été créée par les équipes de l’agence Oven Bits, qui l’affiche clairement sur le site internet. L’agence n’hésite pas à mettre avant cette application sur son site internet et annonce publiquement conserver 5% des dons pour payer les frais de fonctionnement.

 

Conclusion : un concept très bien exécuté

Au sein de notre agence, nous ne préférons pas tous la nouvelle version d’Instead. Ce qui est sûr, c’est que l’agence Oven Bits a fait un excellent travail sur cette application, avec une belle qualité graphique, une très bonne ergonomie, et une intégration mobile d’un bout à l’autre de la chaîne de don. Un très bel exemple d’application d’intérêt général développée par un acteur privé.

20/06/2013 Pas de commentaire
Regard sur la présence mobile de ELA

Regard sur la présence mobile de ELA

Nouvel article de notre rubrique “Regard sur” avec une analyse de la présence mobile d’ELA !

 

Site internet : un site exclusivement destiné aux écrans d’ordinateurs 

Le site de l’association ELA est un site standard, ne prévoyant aucune adaptation de l’interface selon la largeur d’écran du visiteur. Il est tout à fait adapté aux ordinateurs standards et aux tablettes (surtout pour une utilisation en mode paysage). Alors pourquoi cet article ? Somme-nous juste là pour critiquer ce manque de souplesse ? Pas du tout car ELA a fait le choix de l’application mobile !

Regard sur

 

Application mobile : une application d’information pour iPhone et Android

L’application mobile d’ELA complète la communication de l’association en proposant un support approprié,aux mobiles. Disponible pour les téléphones Android et iPhones (soit 80% du marché des smartphones et près de 90% des utilisateurs réguliers de smartphones) cette application permet de retrouver l’essentiel de l’association : présentation, actualité, agenda, parrains, l’opération “mets tes baskets” et la possibilité de faire un don.

2013-05-16 12.48.11 2013-05-16 12.48.08 2013-05-16 12.48.16

 

Don mobile : un espace don parfaitement intégré à l’application

Curieusement l’application propose un formulaire de don totalement intégré à l’application. En effet, que ce soit en utilisant PayPal ou la solution SystemPay & Caisse d’épargne, tout le processus de don se fait dans l’application.

2013-05-16 12.43.06 2013-05-16 12.43.50 2013-05-16 12.46.02

C’est très appréciable pour l’utilisateur de rester dans l’application d’un bout à l’autre du processus, cependant les guidelines d’Apple sont très strictes à ce sujet, il est donc fréquent de voir ce type de processus être la raison d’un rejet d’une soumission à l’Apple Store. Il y a donc un risque qu’Apple retire l’application et demande à revoir la conception de l’application pour une version qui utilise le navigateur internet Safari pour la partie don en ligne.

Source : App Store review guidelines

21. Charities and contributions
21.2 The collection of donations must be done via a web site in Safari or an SMS

 

Conclusion : très courageux – à faire savoir aux visiteurs mobiles !

Pour conclure, ELA a très bien réalisé cette application qui reprend les informations principales de son site web et le processus de don a été courageusement intégré dans sa totalité. Mais malgré la présence des logos de grandes marques (PayPal et Caisse d’Epargne) rien n’indique que l’espace est sécurisé. Utiliser le navigateur internet permet de vérifier le passage à un protocole sécurisé (https).

Une question se pose cependant : pourquoi ne pas informer le visiteur mobile de l’existence de cette application ? L’association pourrait mettre un message visible uniquement pour les mobiles sur son site pour inciter au téléchargement.

 

 

13/06/2013 Pas de commentaire
Regard sur la collecte par sms pour Haïti

Regard sur la collecte par sms pour Haïti

Don Sms Haiti ButterflyEffect

Le contexte : une catastrophe inattendue

Le 12 janvier 2010, un grave séisme a touché Port-au-Prince, la capital d’Haïti. Trois jours plus tard, trois associations françaises se mobilisaient au côté du gouvernement et des opérateurs téléphoniques pour lancer l’opération “Haïti 1 SMS = 1€”. L’opération de collecte a duré un mois, du 15 janvier au 15 février, pour un montant total collecté annoncé de plus d’un million d’euros.

 

Les modalités : une collaboration tri-partite

L’opération a été portée par la Croix Rouge, le Secours Populaire français et le Secours Catholique qui ont su convaincre les opérateurs mobiles français (Bouygues Telecom, Orange, SFR et leurs filiales) de renoncer à leur marge pour proposer aux français de faire un don par sms d’un montant symbolique d’un euro. L’état français a également fait un effort puisqu’il a renoncé à la TVA sur les sms surtaxés.

ButterflyEffect don par sms

Dans la pratique, ce sont trois numéros surtaxés qui ont été mis en place pour recevoir et traiter les sms mentionnant simplement “HAITI”. En réponse à son sms, le donateur recevait un logo de l’association choisie. Le montant du don était prélevé sur sa facture téléphonique.

 

Les résultats : une campagne hors du commun

La collecte a généré 140.000€ durant le premier week-end, selon l’Association française des opérateurs mobiles. La collecte totale quant à elle s’élève à plus d’un million d’euros, 1.070.407€ pour être précis. Ce qui équivaut à plus de 35 000€ par jour !

 

Législation française : une pratique encore interdite

La collecte de don par sms, ou via un prélèvement sur la facture téléphonique, reste une pratique interdite en France. Cette interdiction vient d’une recommandation du Conseil supérieur de la télématique, datée de février 2004, qui porte sur la déontologie des contenus et précise que ‘les services télématiques utilisés dans le but de faire appel à la générosité du public ne doivent en aucun cas user de la fonction kiosque comme moyen intrinsèque de paiement des dons’. Le texte n’a pas valeur de loi, mais les opérateurs peuvent porter plaintes et faire fermer les lignes en cas d’infraction.

Cela montre que dans certains cas, les opérateurs sont prêts à enfreindre cette règle pour mettre en place une opération de collecte.

Il est important de noter que cette opération a été réalisée en accord avec tous les opérateurs, trois associations d’envergure, et l’Etat. Ce n’est pas toujours le cas, et si d’autres associations se mettaient à collecter par sms en France, il est fort à parier que la TVA s’appliquerait, mais aussi la commission de l’opérateur, qui on le rappelle peut atteindre 50% du montant dans le cas de petites transactions.

 

Application iPhone : une incidence directe de cette interdiction

Apple don sms ButterflyEffectIl est bon de rappeler qu’Apple interdit aux applications mobiles de sa plateforme de permettre le don, sauf si celui-ci est réalisé par sms ou dans Safari (“The collection of donations must be done via a web site in Safari or an SMS”). C’est pour cette raison que toutes les applications mobiles permettant le don par CB dirigent l’utilisateur vers Safari, en dehors de l’application. Hors des frontières de France, en Suisse par exemple, l’application Swiss Charity permet le don par sms directement dans l’application, ce qui permet une meilleure expérience utilisateur.

 

Evolution de la loi : un avenir encors incertain

Le paiement des dons par sms ou par prélèvement sur facture téléphonique sont contraints à la fois par la loi française, mais aussi européenne. Nous savons que les lobbyistes français sont à l’oeuvre pour faire modifier les textes au niveau français, et empêcher des modifications bloquantes au niveau européen. Des avancées sur le sujet sont attendues en juin de cette année.

 

Conclusion : un outil de collecte “parfait” qui se fait attendre

La collecte par sms apparaît comme le Saint Graal des outils de collecte, avec un taux de conversion sans commune mesure dans le monde du fundraising. Il est évident qu’une modification de la loi sera bénéfique pour permettre à tous la collecte par sms. Il faudra cependant être très vigilant aux nombreuses arnaques qui se développeront sans aucun doute, mais aussi à la lassitude des donateurs qui se sentiront rapidement sur-sollicités sur le sujet.

A noter que cette semaine la Croix Rouge fait une expérimentation sur le sujet !

07/06/2013 Pas de commentaire
Regard sur la présence mobile des Apprentis d’Auteuil

Regard sur la présence mobile des Apprentis d’Auteuil

Nous inaugurons cette rubrique “Regard sur” avec une analyse de la présence mobile de la Fondation des Apprentis d’Auteuil !

 

Site internet : une bonne adaptation à tous les types d’écrans

Le site internet de la fondation a été pensé en responsive, pour s’adapter à toutes les tailles d’écrans. La navigation est donc ainsi grandement facilitée pour tous, quelque soit l’appareil utilisé. Les développeurs du site ont mis en place 3 organisations de pages différentes, en permettant notamment aux zones de passer les unes en dessous des autres afin d’affiner la page.

La version desktop bascule en version tablette pour des largeurs d’écrans entre 1020px et 767px. Ainsi, l’iPad orienté en paysage est considéré comme un desktop et orienté en portrait comme une tablette (faites le test en retournant votre iPad !) . En dessous de 767px, la version mobile est proposée. A noter la présence étonnante d’une version pour les mobiles en dessous de 320px de largeur, avec quelques adaptations de marges et de polices.

Regard sur les Apprentis d'Auteuil

 

Don mobile : un formulaire pas encore adapté

Malheureusement, l’expérience mobile s’arrête lors du passage au formulaire de don. En effet, celui-ci n’est pas adapté au mobile et il faut zoomer pour consulter les informations.

Apprentis Auteuil ButterflyEffect

 

Application mobile : encore manquante à l’appel

Le site étant déjà adapté aux mobiles, la fondation n’a probablement pas jugé utile de développer une application mobile. Celle-ci pourrait se révéler pertinente si elle est développée autour d’un concept innovant, servant ainsi de support pour faire découvrir les Apprentis d’Auteuil.

 

Conclusion : très encourageant

Pour conclure, la fondation des Apprentis d’Auteuil figure parmi les pionniers en proposant un site internet adapté aux mobiles. Il est cependant dommage que l’expérience de don mobile ne soit pas encore complète.

30/05/2013 Pas de commentaire